Mille cœurs, mille messages contre le SIDA

 

Après notre expérience commune sur « Main dans la main… », le centre de prévention et de dépistage du Territoire de Belfort à fait de nouveau appel à mes services pour animer ces nouvelles portes ouvertes.

C’est dans une atmosphère décontractée et moins formelle que je reprends avec plaisir le chemin du Centre.

 

Durant notre 1er rendez-vous nous évoquons ce que plastiquement l’équipe souhaite, en ressort :

  • mobile/suspension et origami.

 

Lors de notre 2nd rencontre, je propose donc la réalisation de grues en origami en m’appuyant sur la légende des mille grues (voir ci-dessous explication). L’équipe est ravie, on imagine toutes ces grues suspendues dans le couloir et, pour trancher avec les autres œuvres déjà présentes et très colorées, le choix se porte sur le blanc pour cette 7éme réalisation.

 

Mais très rapidement l’équipe me demande de changer de pliage car celui-ci, même si il est fort en symbolique, est trop long et difficile à réaliser sur le peu de temps où je vois chaque groupe se rendant au centre lors des journées portes ouvertes.

Je propose donc le pliage de cœurs tout aussi symbolique mais bien plus simple.

 

Une personne de l’équipe m’accompagne à l’imprimerie du Conseil général, où nous choisissons trois formats de papier (16×16, 20×20, 8×8) et trois nuances de blanc.

 

J’échange par mail avec le service communication du Conseil général concernant les flyers et la réalisation d’un prospectus explicatif du pliage cœur (que chaque participant pourra conserver pour mémo)

1er semaine de novembre l’équipe choisit le slogan et je commande l’impression et le 25 novembre je viens installer les adhésifs (sols et murs) ainsi que des cœurs géants en origami.

P1020972

 

Fil de pêche, aiguilles et papiers en main, il me reste à m’entrainer à réaliser des cœurs pour maitriser et pouvoir aider les participants à réaliser le pliage.

 

Les journées du 1er au 3 Décembre 2014

C’est toujours impressionnant d’animer ce genre d’atelier, le public est tellement varié de l’adulte à l’ados que l’on ne sait jamais si cela ne va pas être perçu comme « ringard » et ne pas fonctionner.

Je débute avec l’explication du choix des cœurs et, tout en précisant que l’atelier est facultatif, incite chacun à réaliser au moins un cœur, (soit 200 en tout) pour que le symbole soit fort même si l’objectif des 1000 cœurs n’est pas atteint.

Et comme l’année dernière cette activité a eu du succès, dans leur élan ce n’est pas 1 mais 2,3 et même parfois 5 cœurs que les participants réalisent.

Les cœurs de la journée sont stockés dans un carton puis un fil de pêche est glissé au centre du papier noué à un trombone pour le suspendre au plafond en fin de journée.

A la fin du second jour, il nous manquait environ 200 pliages à réaliser le lendemain et même si nous avons eu moins de visiteurs sur la journée du mercredi je crois bien que nous sommes presque parvenus à réaliser 1000 cœurs.

L’équipe et le personnel ont apprécié ces quelques jours, vécus comme une parenthèse zen grâce à la réalisation de ces cœurs en origami.

Je tiens particulièrement à remercier l’équipe qui m’a soutenu et aidé durant ces trois jours car j’étais un peu moins mobile avec mon gros ventre (merci à Laurence et Cathy d’être courageusement montées sur l’escabeau pour accrocher les cœurs).

P1020981

La légende des mille grues (羽鶴, せんばづる, senbazuru ou zenbazuru) est une légende originaire du Japon, où l’origami est très pratiqué, qui raconte que si l’on plie mille grues en papier dans l’année, retenues ensemble par un lien, on peut voir son vœu de santé, longévité, d’amour ou de bonheur exaucé. (…) En général, on offre un senbazuru à une personne très proche malade (depuis Sadako Sasaki), ou plus culturellement pour une naissance ou un mariage.
La guirlande des 1000 grues est devenue un symbole mondiale de paix et les gens peuvent en laisser dans les temples ou jardins de prières (notamment à Tokyo et Hiroshima). Ils sont alors laissés aux éléments comme des messages. Ils ont alors le même sens que les drapeaux de prières tibétains.

(source Wikipedia)

 

Title

Previous
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *